Ce qu’il faut faire avant de faire acheter son prêt immobilier

Publié le 17 novembre 2017 par Armel
acheter pret immobilier

Trouver le meilleur taux, réunir les dettes, faciliter le paiement des mensualités, voilà autant de soucis autour du règlement de crédit immobilier. Le rachat de crédit semble la solution idéale pour les résoudre, mais dans quelles conditions ?

Les coûts du rachat de crédit immobilier

Avant de faire racheter son prêt immobilier, une comptabilisation des frais d’une telle opération s’impose. Dans la mesure où les dépenses relatives à cette démarche dépassent les économies à faire, il vaut mieux y renoncer. Pour obtenir la validation du rachat de crédit immobilier, il faut au préalable s’acquitter de nombreux frais.

Les pénalités ou indemnités en cas de remboursement anticipé (IRA)

Elles représentent l’équivalent de 6 mois d’intérêts suivant la demande de rachat de crédit mais elles sont obligatoirement inférieures aux 3% du capital à restituer. Impossible d’y échapper principalement si le rachat a été fait par un autre établissement financier. Sauf si avant de conclure le contrat de prêt, une suppression des IRA en cas de revente de la propriété ou de remboursement anticipé de l’emprunt par les propres moyens du débiteur ait été convenue.

Les frais de couverture

Le rachat signifie un mode d’emprunt différent et induit une nouvelle garantie. Si le bien est hypothéqué, le propriétaire devra payer des frais de main levée et financer cette nouvelle garantie. Si la garantie en cours est une caution, 75% du fonds mutuel de garantie lui sera reversé. Cette somme lui permettra de payer la nouvelle garantie.

Les droits de dossiers

Si l’emprunteur opte pour le rachat de crédit, il peut soumettre sa demande auprès de sa banque ou se tourner vers un autre organisme prêteur. Si la banque accepte le rachat, le client sera épargné des frais de rachat mais certainement à un taux peu compétitif. Contrairement aux banques concurrentes qui proposent leurs meilleures conditions de prêt immobilier pour élargir leur clientèle.

Les précautions à prendre avant de faire racheter son crédit immobilier

Pour vérifier la rentabilité d’une telle opération, il est nécessaire d’évaluer le reste à payer et la durée du nouvel emprunt. La société de prêt procure à son débiteur un tableau d’amortissement sur lequel figurent le capital qui reste à régler et la durée du prêt en cours. Il suffit de consulter ce tableau pour voir si la nouvelle offre est plus intéressante. Si le prêt en cours rentre dans la première période de son remboursement, il faudra trouver une offre assortie d’un taux d’intérêt plus bas d’un point par rapport à celui qui est actuellement pratiqué. Si le prêt entre dans la seconde partie, le taux d’intérêt doit être diminué de deux points par rapport au taux actuel pour générer du profit. S’il est presque entièrement remboursé, c’est-à-dire qu’il entre dans la dernière phase de remboursement, le racheter en gardant la durée de remboursement restante s’avère financièrement sans intérêt. En revanche, si l’emprunteur est prêt à raccourcir la durée de remboursement qu’il lui reste, l’opération deviendra forcément rentable pour lui.

courtier
Lorsque l’on cherche un crédit dans les meilleures conditions possibles, on est souvent tenté de ...
pret auto
Comme pour presque tous les crédits, la souscription à un prêt auto n’exige pas de présenter u ...
conseils pour un regroupement de credit
Un regroupement de crédits : c’est quoi ? Le regroupement de crédit est une opération qui c ...