L’assurance-vie, une solution d’épargne pour tous

Publié le 13 mars 2018 par Armel

Un des placements financiers préférés des Français, l’assurance-vie offre aux investisseurs une alternative d’épargner autrement afin de réaliser des projets tout en bénéficiant des avantages fiscaux exceptionnels.

Principe et fonctionnement de l’assurance-vie

Le principe de l’assurance-vie est de permettre aux souscripteurs de bénéficier à la fin de leurs contrats, en plus de leur capital d’origine, les intérêts produits par chaque versement effectué. Pour ce faire, il suffit de placer un capital initial auquel viendront se majorer au fil de temps des revenus versés par la compagnie d’assurance. C’est pourquoi ce type de placement est devenu le plus convoité par les Français, car ces derniers auront l’opportunité d’y récolter un bénéfice remarquable sur leurs actifs. Du côté des établissements financiers, eux aussi trouvent ce placement très rentable parce que celui-ci leur permet de fructifier leurs bénéfices grâce aux différents frais de gestion, de versement ou encore d’arbitrage. Cependant, il est à noter que le contrat d’assurance-vie est un placement limité dans le temps, ce qui implique que le souscripteur doit désigner un ou plusieurs bénéficiaires qui percevront le montant offert par l’assureur au terme dudit contrat.

L’utilité de la souscription d’une assurance-vie

Contrairement à ce que les gens pensent, l’assurance vie n’est pas une assurance à proprement parler. Celle-ci est un produit d’épargne qui consiste à octroyer aux souscripteurs l’argent investi plus les intérêts à la fin du contrat. De ce fait, elle n’a rien de commun avec un contrat de prévoyance, car elle peut proposer aux intéressés de multiples objectifs, par exemple, pour combler leur retraite, pour préparer leur succession ou tout simplement, pour constituer un capital sur le long terme. À la différence de l’assurance décès, qui est souscrite pour permettre à la famille de rembourser un emprunt ou les études des enfants, l’assurance-vie est un contrat exceptionnel. Non seulement il consiste à mettre de l’argent de côté, mais fait aussi bénéficié des avantages fiscaux intéressants. À titre d’information, il existe deux types de contrats, le Fonds en euros et les Unités de compte.

Comment gérer un contrat d’assurance vie ?

Pour mieux gérer leurs contrats, les compagnies d’assurance-vie proposent aux souscripteurs trois modes de gestion adaptées à chaque besoin spécifique. En premier lieu, il y a la gestion libre, une solution favorable qui aide le souscripteur à répartir lui-même son épargne entre les différents supports disponibles dans son contrat d’assurance vie. Néanmoins, cela est susceptible de varier selon le profil d’investisseur, de ses objectifs de rentabilité ainsi que son niveau de risque. Ce qui veut dire qu’il est possible de gérer son contrat librement tout en restant maître de son allocation d’actifs. En ce qui concerne la gestion pilotée, celle-ci nécessite l’intervention d’un courtier mandataire capable de remplacer le souscripteur en cas de besoin. Enfin, il y a ce qu’on appelle la gestion sous-mandat. Pour celle-ci, le contrat d’assurance-vie sera entièrement gérer par un professionnel, depuis la création du profil de risque jusqu’à la sélection des supports d’investissements correspondant aux attentes  du souscripteur.

De nos jours, l’insuffisance de fonds pour la réalisation d’un projet immobilier est un problè ...
Une hypothèque concerne un bien immobilier comme une maison ou un terrain. En d’autres termes, si ...
Un des placements financiers préférés des Français, l’assurance-vie offre aux investisseurs un ...