Le prêt immobilier 2018 sera sans apport

Publié le 15 janvier 2018 par Armel
pret immobilier sans apport

Avec une année 2017 exceptionnelle en matière de financement de prêt immobilier, que ce soit en souscription ou en renégociation, 2018 sera avant tout orienté sur les profils ayant été mis de côté, c’est-à-dire les emprunteurs n’ayant pas d’apport.

Le prêt immobilier, sans avoir d’apport

Les ménages tricolores ont profité en 2016 et en 2017 des conditions historiquement attractives pour obtenir un financement immobilier, c’est-à-dire un crédit immobilier en vue d’acheter dans la pierre ou une renégociation de prêt voir un rachat de crédit. Cependant, les banques ont concentré tous leurs efforts sur les emprunteurs ayant des profils rassurant, proposant des garanties fiables et ayant un apport personnel à faire valoir, une condition devenue indispensable pour obtenir le meilleur taux sur le marché. La mise en concurrence des établissements de crédit a également entrainé une course au meilleur taux, avec la recherche pour les foyers des meilleures conditions de financement, ce qui a entrainé une augmentation des délais de traitement et donc le rejet de certains profils d’emprunteurs.

2018 sera l’année du prêt sans apport

Conséquence d’une politique commerciale agressive et d’une multiplication des demandes de crédit, les emprunteurs n’ayant pas d’apport se sont retrouvés sans possibilité de financement, sans accord de la part des banques ou des courtiers. Cela dit, les conditions vont s’assouplir car les organismes financiers qui ont épuisé leur stock de clients premium, vont réorienter leurs offres sur les ménages qu’ils avaient laissés de côté, c’est-à-dire les emprunteurs sans apport et avec des comptes bancaires présentant des impayés ou quelques rejets. Un site référence propose par ailleurs les meilleurs offres du moment sur le prêt immobilier sans apport, ce dernier est avant tout orienté pour les foyers n’ayant pas eu la possibilité d’épargner ou ayant utilisé leur épargne pour un autre projet.

Quelques conseils pour obtenir son prêt

Il n’est pas conseillé de multiplier les démarches, il vaut mieux s’orienter sur un ou deux organismes de confiance et surtout ne pas s’arrêter au premier refus. Il faut ensuite présenter sa situation financière réelle et ne pas essayer de masques des prélèvements ou d’éventuels emprunts, tout doit être clair car en faisant preuve de bonne foi, le banquier est plus à l’écoute et plus ouvert. Enfin, la négociation est possible, même sans avoir d’apport. Une situation stable avec des revenus stables fait office d’argument solide pour négocier le meilleur taux, sans oublier de négocier l’assurance emprunteur qui peut chez certaines banques coûter très cher.

courtier
Lorsque l’on cherche un crédit dans les meilleures conditions possibles, on est souvent tenté de ...
pret auto
Comme pour presque tous les crédits, la souscription à un prêt auto n’exige pas de présenter u ...
conseils pour un regroupement de credit
Un regroupement de crédits : c’est quoi ? Le regroupement de crédit est une opération qui c ...