Peut-on s’endetter personnellement pour combler le déficit de son entreprise ?

Publié le 09 juillet 2019
crédit pro

Une entreprise peut souscrire des prêts pour financer sa création ou son développement. Néanmoins, les banques sont souvent frileuses et il peut être difficile d’obtenir un prêt de ce genre. En cas de difficultés de trésorerie, les entrepreneurs sont alors souvent tentés de s’endetter personnellement avec un crédit à la consommation pour combler les déficits de l’entreprise. Si c’est légal, ce n’est pas pour autant toujours conseillé.

Commencer par améliorer la gestion de l’entreprise

Une entreprise en déficit, c’est presque toujours une entreprise mal gérée. Bien sûr, il s’agit parfois seulement de difficultés exceptionnelles indépendantes de la volonté de qui que ce soit. Néanmoins, une meilleure gestion de l’entreprise permet presque systématiquement de gérer ses déficits et de les combler en améliorant ses rendements et en attirant les investisseurs.

Effectivement, il faut bien prendre en compte que les déficits d’une entreprise, même comblés par un prêt personnel, laissent des traces qui pourraient rendre méfiants les investisseurs. Il faut donc absolument éviter une telle situation en confiant rapidement la gestion de l’entreprise aux personnes les plus compétentes. Des services professionnels, comme keobiz, existent et permettent aux entrepreneurs de se reposer sur une gestion idéale de l’entreprise.

Les risques de l’emprunt pour combler les déficits

En cas d’urgence, et comme une entreprise n’est jamais totalement à l’abri d’un accident de parcours, le recours à un prêt personnel pour débloquer des fonds qui seront ensuite réinvestis dans l’entreprise est une solution pratique et rapide. Cependant, c’est aussi une solution risquée, parce que l’entrepreneur va s’endetter en son nom propre et non pas au nom de l’entreprise.

Ainsi, si l’entreprise finit par faire faillite, la dette de l’entrepreneur ne sera pas effacée et son argent aura disparu. Il devra donc continuer à rembourser le prêt quoiqu’il arrive. Même si l’entreprise se relève, toutes les primes qu’elle pourra verser à son créateur pour l’aider à rembourser le prêt seront soumises à l’imposition. Il faut donc prendre en compte tous ces éléments parce qu’ils augmenteront inévitablement le coût de l’opération.

Cette méthode peut-elle fonctionner ?

Oui, de toute évidence, une telle méthode peut fonctionner pour sortir une entreprise d’une mauvaise passe temporaire. Cependant, elle ne fonctionnera vraiment que sous certaines conditions qu’il est important de connaître. La première et la plus importante, c’est que le vide financier que vous comblez ne soit que temporaire et lié à une trésorerie trop courte pour vos objectifs de développement.

Si ce déficit est dû à une mauvaise gestion ou au fait que votre entreprise n’a simplement pas les prérequis pour fonctionner, alors vous devez être capable de le reconnaître et vous ne devez pas prendre le risque de vous endetter personnellement. Ce prêt ne résoudra pas les problèmes de l’entreprise et vous créera des problèmes personnels.